Je vous propose une liste de 10 choses à savoir sur un sujet sérieux et souvent pouvant occasionner de l’anxiété: les premières 24 heures après une chirurgie bariatrique.
Bien entendu, l’expérience de chacun peut différer, mais ces éléments reviennent régulièrement comme étant marquant durant le séjour à l’hôpital.

Chirurgie bariatrique: les 24 premières heures

  1. Au réveil, tu seras désorientée. Ça peut prendre un moment dans la salle de réveil avant que tu te souviennes où tu es. Tu auras probablement mal au dos, aux pectoraux et aux épaules étant donné le positionnement durant l’intervention. L’anesthésie générale et la médication peut te faire jaser pas mal… ça se pourrait que tu racontes bien des choses à l’équipe de salle de réveil. Fais toi en pas: ils ont toute entendu dans leur vie.
  2. Certaines personnes ressentent de l’inconfort, d’autre de la douleur. Communique avec ton infirmière : elle a ce qu’il faut pour te soulager. Ce n’est pas le moment de faire le super-héros qui n’a pas mal. Si tu attends trop avant de demander de la médication, ça peut occasionner des nausées. Et le contrôle de la douleur sera plus difficile à atteindre.
  3. Ton réflexe naturel sera de vouloir rester dans le lit en petite boule : il faudra combattre cette envie et te redresser. Te tenir assis à la verticale, bouger les épaules, faire des petits mouvements avec le haut de ton corps : c’est le moment de faire la danse des canards.
  4. Oui, on veut éviter les vomissements, mais ça arrive quand même. Tu risques d’avoir des nausées, des réflexes vomitifs (GAG, comme quand tu vas trop loin dans ta bouche avec ta brosse à dents) et même de vomir le peu de contenu gastrique que tu as. Ce n’est pas agréable, mais non ton estomac n’explosera pas. Stresser n’aidera pas. Écoute de la musique et focus sur le beau à venir.
  5. Suite à ta chirurgie bariatrique, tu vas te sentir gonflée. Tu vas devoir évacuer des gaz par tous tes orifices… Tu vas donc avoir des éructations (roter) et avoir des flatulences (peter en masse). Si tu essaies de te retenir, tu seras inconfortable plus longtemps, alors lâche toi lousse.
  6. Dans la liste quoi apporter dans sa valise (Bon à avoir), je te suggérais d’avoir des écouteurs pour masquer les bruits ambiants et jouer ta musique préalablement sélectionnée : voir le point précédent. Un petit parfum d’ambiance peut être pertinent.
  7. Il est préférable de faire 10 petites marches de 2 minutes, qu’une longue de 20 minutes. Marcher est fortement recommandé entre autre pour éviter les phlébites, mais aussi pour éliminer les produits utilisés durant la chirurgie. Vas-y à ton rythme mais bouge! Ça peut faire une grosse différence sur la semaine qui va suivre à la maison.
  8. Tu dois boire, mais de très, très petites quantités à la fois : maximum 30 ml à la fois pour commencer, donc 2 cuillères à soupe.
    Si tu n’es pas certaine de pouvoir respecter cette quantité étant donnée la soif, l’utilisation d’une pipette (petite seringue pour les médicaments liquides pour enfants) peut être une option. Même si tu bois peu, tu dois boire souvent, très souvent.
  9. Même si tu te brosses les dents et que tu te gargarises avec du rince-bouche antibactérien, tu vas avoir une haleine qui pourrait tuer un troupeau d’éléphants. Ça va passer quand tu pourras recommencer à t’alimenter d’avantage, mais au début, l’odeur, c’est toi, ne cherche pas davantage.
  10. Même si tu es certaine de ta décision face à la chirurgie bariatrique, dans les 72 heures qui vont suivre l’intervention, au moins une fois, tu vas douter de ta décision (aussi connu comme étant le moment What the fuck). Des pensées comme « pourquoi j’ai fait ça », « j’aurais dû essayer plus par moi-même », « qu’est-ce que j’ai fait là? », « est-ce que la chirurgie bariatrique était vraiment nécessaire? » seront de passage dans ta tête. Mais rendu à la maison quand tu vas reprendre tes forces, ces pensées ne seront que du passé. Ces doutes sont fréquents même si peu de personnes en parlent ouvertement.

Le meilleur conseil

Je me permets de te donner un de mes meilleurs conseils concernant la balance : pèse-toi au début de ta diète pré-opératoire (si tu en as une), pèse-toi le matin de ta chirurgie, et pèse-toi un mois après.
Je le sais que tu vas être curieuse, et que tu vas avoir le goût de te peser pas mal plus souvent que ça. Je te le dis, ce n’est pas une bonne idée. En fait, c’est une très mauvaise idée!
Concentre-toi sur ta diète de progression et ta convalescence.
Suis ton protocole et respire (et brosse toi les dents).

 

Suite à ta propre expérience, qu’est-ce que tu crois qu’il serait important de partager aux futurs opérés?

1 réponse
  1. Anne Marie
    Anne Marie dit :

    C’est vrai que les 48 premières heures je voulais revenir en arrière. Mais après 5 jours ça va mieux. J’ai encore mal à la plaie où ils ont sortis l’estomac. Mais l’énergie est revenu et je vais de mieux en mieux !! Fraîchement opérée le 3 février 2021 .

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *