1. Ne lui parle pas de son poids, ni du tien, ni de celui de son frère

Le fait de parler de son poids laisse entendre que c’est quelque chose d’important, au même titre que la personnalité, les qualités et les intérêts personnels. Il est malheureusement fréquent que des mamans bien intentionnées glissent maladroitement quelques remarques à leur enfant concernant leur poids corporel ou leur alimentation qui supposent que l’enfant doit « se surveiller ». Les propos du type :  «Fais attention de ne pas manger trop de sucre, ça donne des gros bedons » ou « À force de manger comme ça tu vas avoir des grosses fessues comme matante Line » n’enrichissent en rien les connaissances nutritionnelles de l’enfant. Cela le place dans un discours culpabilisant ou il existe deux classes d’aliments : les « santé » et les « pas santé ». Des nuances s’imposent 😉

2. Arrange-toi pour qu’elle ne soit pas témoin de toi au régime

Vous êtes un enfant et vous soupez en famille. Tous le monde mange la même chose, mais maman ne mange pas de féculent ou (pire); elle « boit son souper » (un bon shake protéiné). Quel message cela envoie-t-il à l’enfant? Que le repas n’est pas adéquat? Qu’à l’âge adulte, les filles doivent manger de la salade et du poulet? Le fait de ses restreindre d’aliments, en plus lorsque ceux-ci sont nutritifs, envoie un drôle de message à l’enfant, ne trouvez-vous pas?

Autre phénomène qui me fait dresser les cheveux sur la tête : ne pas autoriser son enfant à manger un aliment-gâterie lors d’une fête où les autres en mangent. Rassurez-vous : ce n’est pas parce que votre enfant mange moins bien une journée qu’il deviendra obèse ou diabétique. C,est le cumul des mauvaises habitudes de vie à long terme qui auraient cet impact…pas une seule occasion.

3. Apprend-lui à bouger par plaisir

Bouger est un plaisir et même, une nécessité. Notre corps n’est pas fait pour être assis 10h par jour, surtout lorsque nous sommes en enfant! Aller prendre des marches, jouez à la tag, lancez-vous le ballon, allez au parc…il n’est pas nécessaire d’inculquer « l’entrainement en salle » à son enfant si cela ne vous rejoint pas…mais il est nécessaire de bouger avec lui. Astuce maman : quand votre enfant ne tient plus en place ou qu’il semble avoir un trop plein d’énergie, sortez faire une course de quelques minutes. Ensuite, imaginez des défis moteurs, tels que les « jumping jacks » et sauts de grenouille au sol…cela calmera leurs esprits! Ensuite, faites parler votre enfant du bien-être ressenti après cette dépense énergétique : il se rendra compte par lui-même que bouger, ça fait du bien en titi!

 4. Explique lui tout ce qu’elle peut faire grâce à son corps (courir, danser, se pencher, etc)

Elle a des bonnes cuisses? Tant mieux, ça coure vite!

Un bedon un peu rond? On peut danser du baladi!

Si votre fille est préoccupée par une partie de son corps (typiquement le ventre et les cuisses), dites-lui à quel point elle est belle comme elle est à vos yeux. Et que tous les corps sont différents. Comme les traits du visage; il n’y a pas de « bon » et de « mauvais » modèle, juste des différences. Et que grâce à son corps, elle a la chance de faire pleins de choses! Amusez-vous à trouver avec elle tout ce qu’elle peut faire grâce à son corps plein d’énergie!!

5. Prend le temps de cuisiner des repas savoureux avec elle, même si c’est plus long

Il est clairement démontré que les enfants qui sont initiés à la cuisine dès un bas âge ont des habitudes alimentaires plus saines à l’âge adulte. En effet, le moment de cuisiner (même si c’est un dessert) permet de prendre conscience des aliments et de leurs fonctions et permet d’ouvrir la discussion sur le rôle de ceux-ci. C’est un moment propice à l’échange et à l’éducation nutritionnelle! Plutôt que de mentionner les vitamines et minéraux de chaque fruit et légume (plate quand on a 5 ans!), parlez de leur provenance et de la façon qu’on les cultive : cela éveillera leur intérêt assurément!

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *