« Je suis vraiment tout ou rien dans la vie. »
« Pour moi, c’est blanc ou noir. »
« Je passe toujours d’un extrême à l’autre, il n’y a pas de juste milieu. »

Te reconnais-tu? Je le savais. Pas parce que je suis une télépathe, mais parce que pour la grande majorité d’entre nous, nous fonctionnons comme cela : en mode TOUT ou (le plus souvent) RIEN. Si tu lis ces lignes, c’est probablement parce que tu es tellement souvent en mode « tout » que tu t’épuises…donc tu reviens à la case départ, celle que tu redoutes par-dessous tout : la case RIEN, ou affectueusement surnommée le stade F*& OFF.

Je sais, c’est motivant, voire enivrant, de tout faire d’un coup! Mais même avec une motivation de feu, rares sont ceux qui maintiennent la multitude de changements entamés sur une longue période. Eh oui…encore cette histoire de « résultats à long terme »…on ne s’en sort pas. Tout comme les motivations prises en janvier, le fait de choisir de 1) manger « santé »; 2) t’entrainer 30 minutes par jour; 3) boire 2L d’eau et parfois même d’arrêter de fumer (ce qui est un projet en soi, donnez-vous une chance seigneur!)…le fait de tout mener de front dure rarement plus que quelques semaines.
Mais pourquoi? J’ai identifié 2 principaux facteurs, que je t’explique ici :

Premièrement, les changements convoités ne te correspondent peut-être pas tout à fait. Oui, on le sait, c’est important de veiller à sa santé. Ce n’est pas moi qui dira le contraire. Mais est-ce vrai que c’est important pour tout le monde? Et bien non! Tout comme le statut social, les relations amicales ou la manière d’élever ses enfants, chaque personne a non seulement sa propre définition de la « santé », mais aussi son degré d’importance qu’il y accorde. Et sans travail d’accompagnement, cela ne se change pas facilement. Alors, le fait le boire 2 L d’eau, par exemple : cela te convient-il réellement? Pourquoi tu veux implanter ce changement? Parce que ça semble être LA chose à faire ou parce que, réellement, tu as envie de travailler sur ton degré d’hydratation? Ça peut sembler banal comme changement, mais tu serais surpris d’à quel point ce n’est pas évident pour tous! Et je ne crois pas une seconde que c’est par un manque d’information!

Deuxièmement, la vie. Point final. La vie comporte son lot d’imprévus et est rarement 100% de notre côté, si je peux m’exprimer ainsi, lorsqu’il en revient à nos penser à soi. Les enfants ne nous laisserons pas soudainement nos 30 minutes par jour pour notre entrainement, seuls, sans se châmailler, pas plus que ton patron ne sera pas plus conciliant pour que tu partes plus tôt du travail pour aller partir ton souper santé. Non, ces situations font partie de la vie et ils le seront toujours. Le bon moment n’arrivera pas. Tu dois choisir quand ce sera le moment où tu te sens d’attaque, et t’attendre à ce qu’il y ait des situations de vie qui te créerons des défis.
Et j’ajouterais que cela me fait toujours légèrement rire lorsqu’on me mentionne que c’était la fête d’une telle ou Noël, par exemple. Ça revient chaque année, ce n’est pas exactement ce que je qualifierais d’ «imprévu » 😉

Alors, si on est de nature « blanc ou noir », comment faire? On vise le gris. Gris foncé, gris pâle, tu décides, mais laisse faire les deux extrémités du spectre.

« Je vais boire 2 L d’eau » deviendra « Je vais boire 1,5L d’eau et si je le peux, je boirai plus. »
« Manger santé » pourra devenir « cuisiner ses soupers ». Les muffins et barres tendres maison attendront. Chaque chose en son temps.
Et pour le 30 minutes d’activités par jour, vise plutôt 10. Et quand tu seras vraiment confortable dans cette nouvelle routine et que ce ne sera même plus un défi pour toi, eh bien LÀ, et seulement là, tu pourras considérer élever la barre. Viser…gris pâle, mettons 😉

Rome ne s’est pas fait en un jour, paraît-il 😉

1 réponse
  1. Jocelyne Camirand
    Jocelyne Camirand dit :

    J’adore ce texte et tous les messages et vidéo que vous mettez sur le site FB. Plus je vous lis plus ça me rentre dans la tête de faire les changements et de l’introduire dans mon quotidien. Merci!.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *