L’an dernier, j’ai décidé d’entreprendre ma « santé cervicale » (weird hein) et j’ai enfin pris rendez-vous avec une chiro qui me parlait depuis quelque temps des bienfaits énormes qu’elle voyait dans la résolution des migraines. Étant migraineuse depuis l’âge de 10 ans, je n’ai jamais trouvé de solution miracle et je me suis dit que je n’avais rien à perdre, d’autant plus que je trouvais cette chiro vraiment sympathique. J’ai essayé.

 

Ce traitement de quelques séances à peine fût révolutionnaire pour moi. Je n’arrivais pas à croire qu’en à peine 3 traitements, mes migraines avaient diminué de plus de 50%!! Avoir su, j’aurais fait ça bien avant! En plus, ça faisait drôlement du bien de se faire tâter le cou et le haut du dos…j’y prenais goût et je me voyais sincèrement aller à mon rendez-vous sur une base régulière jusqu’à la fin de mes jours (j’exagère à peine).

 

Ma chiro étant une professionnelle intègre m’a alors donné des devoirs afin de pouvoir espacer les rendez-vous. Je peux maintenant changer le temps de verbe du texte car ces « devoirs », ou plutôt exercices de renforcement du cou, sont toujours d’actualité. Je dois effectuer des exercices bien simples, environ 10 minutes, le plus souvent possible par semaine, afin de prolonger les bénéfices du traitement et donc, de pouvoir espacer les visites à son bureau. Simple de même.

 

Je n’ai jamais fait les exercices. Pas le goût, pas le temps, pas la motivation? Tout ça. Un beau melting pot de raisons pour lesquelles le fait de consacrer 10 minutes par jour à me tourner le cou et à faire des petits exercices avec ma tête, ça me tente sérieusement pas. Résultat? Les migraines ont repris de plus belle dès que nous avons espacé les rendez-vous, conséquence de ma conviction que j’allais consacré cette mince tranche de temps à ma tête! Parce que oui, je croyais que j’allais les faire, les exercices. 10 minutes par jour pour m’éviter un mal de tête et une séances de 65$ par semaine? Comme dirait Jean-Michel Anctil : « C’est qui l’cave »?! Moi.

 

Bon, c’est bien beau tout ça, mais c’est quoi le rapport entre mes rendez-vous personnels chez la chiro et un blogue en nutrition?

 

La ressemblance entre moi dans cette tranche de vie et certaines personnes qui prennent rendez-vous en nutrition est frappante. La « consigne » était claire : faire les exercices de cou. Je n’ai pas écouté la professionnelle. Je pourrais partir en peur et dire « que ça ne fonctionne pas cette histoire là, encore une arnaque, etc ». Ben non. La seule personne à blâmer ici, c’est Bibi. La professionnelle, que ce soit du dos ou de la bouffe, ne peut pas faire tout le travail à la place de la personne qui la consulte. Elle lui montre « comment » le faire et l’accompagne, mais son rôle s’arrête là.

 

La leçon à tirer? Quel que soit le « devoir » ou l’objectif, plutôt, que tu as en sortant de ton rendez-vous en nutrition, tu es la seule personne responsable de le faire. Il neige, il pleut, tu es fatigué, ça te tente pas? Ok. Mais dans ce cas, il faut travailler ta motivation et ta priorisation plutôt que de travailler l’objectif en soi. Alors que ce soit le fait de prendre le temps de déjeuner, de t’apporter une collation en après-midi, de boire plus d’eau ou de diminuer le dessert en fin de soirée, si tu n’arrives pas à le mettre en place, parfois, et je dis bien PARFOIS, il faut regarder cette résistance au changement d’un point de vue plus large. Arrêtons de chercher des trucs pour t’aider à appliquer le changement et voyons plutôt ce qui t’empêche de le mettre en place. Des fois, tu me demandes « des recettes encore plus simples, plus vite, moins compliquées » et j’ai pas envie de t’en fournir : ça ne donne rien si on n’a pas exploré POURQUOI tu as de la difficulté à prioriser le fait de te faire à déjeuner, par exemple. La chiro aurait pu me donner des exercices de 4 minutes que je ne les aurais pas plus fait, on va se le dire.

 

 

C’était quoi mon problème de ne pas faire les exercices de cou? Sérieusment, je crois que j’apprécie aller voir ma chiro et ne rien avoir à faire. C’est comme une pause pour moi. Je pense que c’est nono comme ça, ma résistance au changement : ça ne me tente pas de diminuer mes rendez-vous. Weird!!!

 

Et toi, à part avoir encie de venir me voir en rendez-vous, quelle est la source de cette résistance? Je blague!

 

NB : Je tiens à préciser que la rédaction de cet article est sur une base purement volontaire et la dite chiro ne le sait même pas!! Non, ce n’est pas de la pub, mais sérieusement, si tu as des migraines, essaie-le!! Mais, fais ce que je te dis et non ce que je fais : fais tes exercices de cou!

1 réponse
  1. Nathalie emond
    Nathalie emond dit :

    Moi aussi c’est  » c’est qui le cave « .

    J’ai tellement d’excuse pour pas aller marcher mon 5 minutes , que j’ai laissé tombé les excuses. Mais j’y vais toujours pas ! C’ est qui la cave ? C’est moé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *