Tel que promis, voici la 2 ème partie portant sur les 10 principes de l’alimentation intuitive.

 L’alimentation intuitive, c’est…

6) Déguster les aliments en pleine conscience afin de satisfaire tous ses sens

Manger, ce n’est pas seulement un plaisir oral. Il faut sentir, toucher, explorer l’aliment sous toutes ses facettes afin d’en retirer le plus de plaisir possible. Les restaurants luxueux l’ont bien compris: malgré les petites portions servies, on a l’impression d’être pleinement repus. Le truc: des présentations visuellement attrayantes , qui nourrissent notre besoin de beauté…alimentaire.

 7) Répondre aux émotions autrement que par le biais de la nourriture

Encore un enjeu clé…celui de répondre à nos besoins NON alimentaires autrement que par des moyens alimentaires. Nous mangeons tous nos émotions de temps à autre, c’est normal. Par contre, quand il devient difficile ou impossible de gérer ses émotions autrement que par la nourriture, il faut explorer les raisons de ce comportement. Répondre au principe 7 est certainement complexe, mais tellement payant. Vous l’avez deviné, on ne peut mettre de côté l’aspect psychologique dans une démarche axée sur l’alimentation intuitive. Un travail conjoint avec un(e) psychologue peut être fort utile.

 

 8) Respecter son corps tel qu’il est, au moment présent

C’est d’accepter le fait que votre corps n’est pas parfait et qu’il témoigne de votre vécu. Des vergetures sur le ventre? Vous avez porté la vie. Rares sont ceux qui sont 100% satisfaits de leur apparence physique…mais de voir votre corps comme un allié plutôt que comme une ennemi peut réellement vous aider à avoir une meilleure estime de vous-même et donc, de vous accorder du temps de qualité afin de vous recentrer sur…le principe 9 😉

 9) Bouger par plaisir et non par obligation

 Pas besoin d’aller au gym trois fois par semaine pour être physiquement actif. Jouer au ballon avec le plus jeune, participer aux tâches d’entretien de la maison (c’est chéri qui va être content que vous l’aidiez à râcler les feuilles!) ou simplement prendre un bol d’air frais l’automne après le souper, il y a une mulititudes de façon de bouger. Bouger devrait être un plaisir et non une obligation pour brûler des calories.

10) Honorer sa santé et sa faim avec les aliments aimés

La santé, que plusieurs croient à tort doit rimer avec privation alimentaire. Encore une fois, j’insiste sut le fait qu’il ne s’agit pas de manger n’importe quoi n’importe quand, mais oui, mêmes les personnes avec des problèmes de santé ont le droit d’avoir des aliments plaisir dans leur alimentation. Et la santé, c’est aussi mental, et vous le savez, restriction ne fait pas bon ménage avec bonne humeur…

Alors voilà, j’espère avoir piqué votre intérêt avec les 10 principes de l’alimentation intuitive qui, quand a été bien expliqué et travail avec un professionnel qui s’y connaît, peut répondre à vos attentes à la fois de gourmandises, de gestion du poids et de santé…à vie !

Rédigé par Stéphanie Thibault, Dt.P, Nutritionniste

Octobre 2014

 Source : Center of mindful eating (adapté)

Crédit photo: http://www.freedigitalphotos.net/images/agree-terms.php?id=100210276

6 réponses
  1. Pierre J.
    Pierre J. dit :

    Bonjour Stéphanie,

    Merci pour les bons conseils, je mange maintenant beaucoup mieux et ce que j’ ai le gout !!! J’ai laisser tomber les aliments disont ( junk food ) et me suis tourner vers des aliments plus sains et de combien meilleur pour ma santé. Je suis fier de dire que je me sens super bien et plus dynamique qu’ auparavant ou je me nourrisait comme j’ aimais dire.

    J’avais l’ habitude de dire que je n’ avais pas le temps pour bien manger, je dois admettre que cela n’ est pas plus long de bien choisirs au lieu de manger n’ importe quoi qui font que nous avons toujours un creux car j’ etais fort sur les aliments pas très nourrissant.

    J’ai aussi decider de marcher 5 km à tous les jours et combiner à ce que je mange maintenant, je me send tellement mieux !!!

    Merci de tes bons conseils et de ton support,

    PJ

    Répondre
  2. thibault
    thibault dit :

    Bonjour Stéphanie!
    Merci pour tous ces conseils qui sont tellement judicieux. J’arrive désormais à reconnaitre mes sensations de faim et de satiété. Mais je suis tellement gourmande que parfois,à la vue d’un bon plat, je ne résiste pas même si je sais bien que je n’ai pas faim. Et là, comment faire?.Merci d’avance pour votre réponse
    Cathy

    Répondre
  3. Stéphanie Thibault
    Stéphanie Thibault dit :

    Bonjour Cathy,
    Je suis heureuse d’entendre que vous soyez à l’aise à reconnaître vos signaux de faim et de satiété…bravo! En effet, la vue d’un plat alléchant peut parfois nous pousser à manger sans faim réelle. Dans ces situations, vous pourriez vous prendre une petite quantité de l’aliment en question et le savourer pleinement, ce qui aura probablement pour effet de diminuer votre faim au prochain repas. J,espère que cela répond à votre question! Bonne dégustation!
    Stéphanie T.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *