« Pour gérer son poids, il faut manger santé, c’est évident !  »

Extrait tiré de n’importe quelle conversation entre deux personnes qui ont du mal à gérer leur poids, malgré tous leurs efforts.

Et si « manger santé » n’était pas suffisant ? Et si, en voulant « manger santé », vous contribueriez inconsciemment à votre surpoids ?

Insensé ? Pas si j’en crois mon expérience… professionnelle et personnelle.

  1. Vous mangez des collations sans en avoir besoin (lire ici : vous n’avez pas faim)

Pourquoi ? Parce que c’est ce qui est dicté dans tous les régimes, les « plans alimentaires” , les kilo-machins et que votre entraineur vous a vanté les mérites des « 6 petits repas par jour ».

En mangeant lorsque vous ne ressentez pas la faim, vous donnez un surplus d’énergie à votre corps…qu’il stockera.

Astuce : demandez-vous si VOUS avez vraiment besoin d’une collation ou si vous en consommez seulement par habitude. Les collations devraient avoir lieu uniquement si la vraie faim se fait ressentir.

2. Pour vous, le déjeuner doit absolument comporter un aliment de chaque groupe alimentaire.

Faim, pas faim, vous préparer soigneusement votre petit-déjeuner avec un fruit, un produit laitier, une ou deux portions de produits céréaliers et une source de protéines. Alors qu’en réalité, un yogourt avec un peu de céréales granola feraient réellement l’affaire…

En rationalisant l’alimentation (par exemple en comptabilisant des portions plutôt qu’en mangeant selon votre degré de faim), vous mangez probablement parfois trop, parfois pas assez. De quoi ne plus reconnaître vos signaux de satiété !

Astuce : Laissez les principes alimentaires de côté quelques jours et demandez-vous qu’est-ce-qui serait adéquat pour vous, réellement. Vous mangerez vos « portions » plus tard, quand la faim se fera ressentir.

3. Vous êtes un adepte des smoothies et des jus verts

Tellement à la mode, on oublie que les smoothies et autres jus devraient remplacer en grande partie un petit-déjeuner, tellement ils comportent de fruits, de jus, de graines et autres aliments miracles. Le hic, c’est que plusieurs les consomment comme complément à leur repas (ce qui ajoute beaucoup d’énergie sans nécessairement engendrer une sensation de satiété). D’autres les prennent comme repas, mais ont faim très rapidement en raison de la faible sensation de satiété qui découle de ces nectars aux multiples vertus, si on en croit tous les blogues…

Astuce : Si vous tenez à consommer des smoothies et autres jus, il faut considérer ces breuvages comme un aliment à part entière. S’il ne vous rassasissent pas (comme c’est mon cas), considérez de revenir aux fruits entiers, qui ont fait leurs preuves.

 

4. Vous aromatisez légumes, pizzas et pâtes d’un filet d’huile, comme les grands chefs à la télé.

Malheureusement, bon nombre de personne oublient que de l’huile, aussi extra-vierge soit-elle, reste de l’huile. À quantité égale, l’huile est même plus grasse que le beurre. Combien de fois entend-je dire que l’huile d’olive, «c’est pas grave, c’est bon pour la santé ! » Oui, mais avec modération, comme la plupart des aliments d’ailleurs.

Astuce : Utilisez les huiles pour cuisiner, mais aromatisez vos plats de différentes façons, pas seulement en ajoutant du gras. Fines herbes, citrons, ail, épices…tous d’excellents aromates !

 

5. Vous remplacez les « mauvais » aliments par leurs substituts « santé ».

Vous avez envie d’un biscuit mais mangez un fruit. Puis un yogourt. Puis finalement un biscuit, avec culpabilité. Les détours alimentaires, comme je les appelle, amènent plus souvent qu’autrement à la surconsommation d’aliments, ce qui mène inévitablement au gain de poids.

Astuce : lisez cet article !

Finalement, se pourrait-il qu’une alimentation gagnante inclue à la fois des aliments « santé » (pour reprendre la terminologie populaire) et d’autres plutôt pour le plaisir ? Je crois sincèrement que si chacun interrogeait son propre corps plutôt que les tout derniers articles sur la gestion du poids, il y aurait beaucoup moins de frustration. Et de problèmes de poids 😉

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *