C’est après une certaine réflexion que nous avons décidé de mettre en place des plans alimentaires afin de desservir nos clients ayant eu une chirurgie bariatrique.

Pourquoi avons-nous longuement hésité?

Car pour nous, l’alimentation ne devrait pas se résumer à des calculs de portions. Les besoins peuvent fluctuer d’un jour à l’autre. Nous sommes des êtres humains avec des goûts, des modes de vie et, poussons plus loin, identités alimentaires qui nous sont propres. Difficile de respecter tout cela par un plan fait par une tierce personne, aussi qualifiée soit-elle!

Pourquoi l’avons-nous fait?

Car semaine après semaine, vous nous demandez de vous aider à vous y retrouver après votre chirurgie qui, rappelons-le, à l’effet semblable d’un « reset » sur votre système digestif. Rare sont ceux qui se sentent confiant et conformable après l’intervention de voguer parmi les conseils nutritionnels! Au contraire, de nombreux (nombreux!) témoignages nous ont sensibilisé au fait qu’après une chirurgie bariatrique, on se sent souvent perdu dans une mare d’informations, de sensations digestives et de concepts nutritionnels. Et à l’inverse des individus n’ayant pas eu recours à cette intervention, il est impératif de suivre les recommandations nutritionnelles dès le jour 1, en particulier de s’assurer de combler ses besoins en protéines, afin de s’assurer du succès de l’intervention et d’éloigner les complications potentielles. Pas une mince affaire.

En mettant sur pied ces plans, au meilleure de nos connaissances nutritionnelles et bien à jour selon les plus récentes recommandations, nous vous évitons également de vous faire « prendre » par une personne, disons, non qualifiée qui pourrait vous proposer un plan non personnalisé. C’est la triste réalité.

Comment s’en servir?

Nos plans alimentaires sont comme un guide de départ. Il s’agit du plan idéal, mais pas nécessairement d’un plan qui est 100% réaliste dans votre situation à vous comme individu, et nous en sommes conscientes. Nous vous invitons à faire calculer votre besoin en protéines (à réviser aux 3-4 mois la première année suivant la chirurgie) afin de sélectionner le bon plan. Respectez au mieux les proportions et distributions dans la journée, mais ne vous forcez pas à tout avaler si la tolérance gastrique ne le permet pas. Au besoin, complétez avec des substituts de repas ou suppléments de protéines.

Surtout, n’hésitez pas à l’adapter au fil du temps selon vos goûts, appétit et mode de vie. Nous vous encourageons fortement à consulter une nutritionniste-diététiste en chirurgie bariatrique pour vous épauler si le besoin se fait ressentir.

Bon succès!

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *