Toute la journée, vous faites « attention ». Vous planifiez judicieusement vos collations, vous apportez votre lunch au bureau plutôt que d’aller au bistro du coin avec les collègues, vous gardez un sac d’amandes à portée de main et buvez beaucoup d’eau. Le soir, vous rentrez et préparez un souper selon « l’assiette idéale » que vous nutritionniste vous a enseignée. Encore de l’eau.

Pour dessert, un yogourt. Grec de préférence. Puis arrive 20h, 21h. Vous avez faim, puis vous vous dites que vous pourriez manger des céleris et des bâtonnets de carotte, mais vous rêvez en fait de chocolat, de croustilles ou de deux bonnes vieilles toasts au beurre d’arachides.

Peut-être céderez-vous, ensuite envahi(e) de culpabilité. Peut-être pas, mais le même pattern se répètera le lendemain, puis le surlendemain, jusqu’au vendredi soir, où vous vous permettez une gâterie arrosée de quelques coupes de vin.

Vous reconnaissez-vous ?

Combien de fois ai-je entendu mes clients dire : «Tout va bien le jour, c’est le soir que ça se gâte ».

Pourquoi ce phénomène est-il si répandu ? À mon humble avis, chacun a ses propres raisons de manger ou d’avoir envie de manger le soir, mais voici mon palmarès des motifs les plus fréquents qui poussent à manger le soir.

  1. La nourriture vous aide à décompresser de votre journée de travail. Après la journée de boulot, le trafic et le 5 à 7h familial intense (souper, devoirs, bains), quoi de plus normal de vouloir décompresser. Toutefois, beaucoup de personnes utilisent les aliments réconforts (les plaisirs alimentaires, comme j’aime les appeler) à titre de « décompresseurs » naturels. Bien campé dans le sofa, on relaxe bien avec une collation. Mais quand on utilise les aliments en réponse à d’autres besoins (ici, se reposer et se changer les idées), ce n’est effectivement pas l’idéal.

Astuce : Trouvez un moyen non alimentaire afin de décompresser le soir. Un bon bain, de la musique relaxante ou un thé peuvent aider à faire redescendre la tension accumulée cette journée.

 

  1. Vous n’avez pas répondu à vos besoins nutritionnels durant le jour. Trop de gens essaient de perdre du poids en mangeant peu durant le jour. Certains essaient même de « prévoir » le soir, en diminuant volontairement leurs apports durant le jour, sachant qu’ils auront faim le soir. Par exemple, l’erreur (oui, le terme erreur est exact) la plus fréquente que je rencontre est l’évitement des féculents dans le but de contrôler son poids. On est quasi-assuré d’avoir faim en soirée, car le corps n’a pas reçu le carburant nécessaire.

Astuce : Ne vous privez pas d’aucun groupe alimentaire le jour. Vous avez besoin de protéines, de féculents et de fruits/légumes à chaque repas, et peut-être des collations. Plus vous vous priverez le jour, plus le risque est grand d’avoir faim le soir.

 

  1. Vous avez faim des yeux. La situation est différente si vous êtes devant la télé ou à l’aréna avec le plus jeune ? Se pourrait-il que vous soyez sensible aux publicités alléchantes de nourriture diffusées à la télévision ? Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la vue des aliments. Par exemple, le fait de visionner des émissions culinaires peut être suffisant pour éveiller en vous le désir de manger (à ne pas confondre avec le besoin de manger, qui représente la faim physiologique).

Astuce : Identifiez les stimulants qui vous poussent à manger et essayez de les réduire afin de ne pas éveiller cette envie de manger.

 

  1. Les émotions prennent le dessus. Le soir, il n’y a plus le brouhaha de la journée au travail et nous sommes souvent confrontés à regarder ce qui se passe en nous. Si les émotions ressenties ne sont pas positives (par exemple la solitude, la tristesse), le fait de manger anesthésie en quelque sorte ces émotions. Or, il va de soi que le lendemain, les émotions risquent de refaire surface, jusqu’à ce que vous les exploriez et trouvez une solution au « vrai problème ».

Astuce : Quand le désir de manger se fera ressentir, prenez une pause et munissez-vous de papier et de crayons. Notez ce qui vous passe par la tête ; que ressentez-vous ? Un tel exercice peut être libérateur, mais peut s’avérer troublant si vous identifiez des émotions que vous n’aviez jamais identifiées.

 

 

Évidemment, les astuces fournies ci-haut sont très sommaires. En pratique, je me permets d’aborder chacun des motifs ci-haut (et il y en a d’autres) à fond afin de bien défaire l’association soirée=manger. Sachez qu’il n’y a aucun mal à manger le soir si une vraie faim est ressentie. Ce sont tous les autres cas qui sont problématiques.

Si malgré ces courtes explications, vous n’arrivez pas à vous défaire de cette habitude ancrée en vous, n’hésitez pas à me contacter. Bonne journée !

info@nutrisanschichi.com

 

11 réponses
  1. Naomie Bouchard
    Naomie Bouchard dit :

    Bonjour Stéphanie,

    Je suis moi-même nutritionniste et je voulais te dire que j’ai vraiment aimé ton article et la description que tu fais de ta passion me correspond à 100 %. Bravo ! Toujours intéressant de voir qu’on travaille dans le même sens.

    Bonne journée ! Au plaisir, Naomie Bouchard Dt.P.

    Répondre
    • Stéphanie Thibault
      Stéphanie Thibault dit :

      Bonjour Naomie,
      Merci beaucoup pour les bons mots! C’est en effet très intéressant de voir que nous ne sommes pas seule à travailler dans ce sens! À mon avis, plus les mentalités changeront, même chez nos collègues, plus les individus seront enclins à identifier les vrais raisons qui les poussent à manger sans la faim. Au plaisir de te rencontrer!

      Répondre
  2. Florence A. Roy
    Florence A. Roy dit :

    J’aimerais a avoir en anglais cette page Quand les soirees gachent vos journees 3/10 2015. Jaimerais a l’envoyer a mon garcon,qui demeure dans les Etats Unis, Il ne peu pas lire le Francais. Merci

    Répondre
  3. Gabrielle
    Gabrielle dit :

    Bonjour! J’ai adorée lire cet article,par contre malgrés les trucs donnés je ne suis pas capable de me défaire de la mauvaise habitude d’avoir extrêmement envie de manger du chocolat le soir, si vous pouviez me donner des renseignements sur se que je pourrait manger de sain le soir ça m’aiderait énormément!

    Répondre
    • Stéphanie Thibault
      Stéphanie Thibault dit :

      Bonjour! Il me ferait plaisir de vous rencontrer afin de vous aider personnellement. Les articles ne sont pas personnalisés, une rencontre individuelle pourrait grandement vous aider! N’hésitez pas à me contacter! Au plaisir 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *