On l’a assez dit et constaté : la pression envers les femmes à avoir le corps idéal (mince, un peu musclé mais pas trop, gros seins, fesses rebondies, ouf) est assez forte. On va jusqu’à viser les femmes enceintes, du début de la grossesse (lire article ici) jusqu’à quelques semaines après l’accouchement. Vous avez probablement remarqué cette tendance sur les réseaux sociaux, le «avant-après» accouchement, ou certaines affichent fièrement le nombre de temps nécessaire pour avoir «retrouvé» leur shape. Les femmes qui perdent du poids rapidement cumulent les mentions « j’aime » et sont citées en exemple.

Sans parler des publications choc pour « Retrouver son corps »… Mais…son corps, on ne l’a pas perdu, il est bien là, mais différent.

Tout d’abord, toutes celles qui ont accouché connaissent les montagnes russes émotionnelles suivant cette période. Oui on aime bébé, on l’adore, mais c’est parfois difficile. S’imposer de la pression à perdre du poids, en plus? Ce n’est pas s’aider.

« Oui mais ça va m’aider à me sentir plus belle ». Effectivement! C’est bien vrai qu’on s’est déjà sentie plus « femme » que 2 semaine en post-partum (tape virtuelle sur l’épaule). MAIS…déjà que la perte de poids est difficile en conditions gagnantes, tu ne crois pas que d’attendre que la routine avec bébé soit mieux établie consiste en un meilleur moment? On jase là.

Le cas de l’entrainement

Ce qui est vraiment génial de nos jours, c’est la multitude de services offerts pour sortir les mamans de chez elles en post-partum! Non seulement on peut jaser couches et cernes avec d’autres aussi pire que nous, mais souvent on peut bouger un peu sans avoir peur du jugement. Par contre, certaines femmes en font trop, et s’entraînent plus que jamais pour perdre un maximum de poids avant, par exemple, le retour au travail. Armées de leur montre intelligente qui calcule la moindre calorie dépensée, elles tiennent un agenda de ministre côté entraînement, par obligation. Mais attention : on ne s’adresse pas à celles qui ont du fun! Celles-là, c’est super! Mais certaines croient qu’elles n’ont “pas le choix” de perdre, et vite, le petit mou de ventre témoignant de leur grossesse. C’est direct et plate, mais la petite partie du ventre «flasque» ne partira peut-être pas : ça vient avec le fait d’avoir fondé une famille.

Alors l’entraînement, oui, mais pour le fun et le social de mamans!

 

Celles qui allaitent dans tout ça?

Il est important de se rappeler qu’une restriction énergétique trop importante chez une maman qui allaite peut nuire à sa production de lait. L’apport énergétique nécessaire chez la femme qui donne le sein est d’ailleurs considérablement plus élevé. On a faim et il faut manger!

Malheureusement, on entend parfois même que l’allaitement est le meilleur moyen de perdre son poids de grossesse… l’allaitement comme seul objectif d’agir comme une pilule miracle : c’est triste.

Que penser de celles qui perdent du poids naturellement sans se restreindre?

Il faut noter que ce n’est pas parce qu’une nouvelle maman retrouve son poids d’avant grossesse rapidement que c’est intentionnel ou qu’elle se restreint. Chaque femme est différente, a un métabolisme différent, une composante héréditaire différente et le poids de chacune ne constitue pas automatiquement le cumulatif de ses « efforts ». Oui, oui, dans ce cas, il est normal d’envier ces « chanceuses ». 😉

Il y a un « problème » quand il y a détresse. Ce qui est généralement le cas quand plusieurs actions (voire le quotidien) sont faites dans l’unique but de perdre du poids : entraînement intense, privation calorique, gestion de la nourriture, culpabilité d’avoir mangé… etc. Certaines femmes peuvent développer une préoccupation excessive par rapport au poids et/ou à la nourriture, voir un trouble du comportement alimentaire : dans ce cas, il est pertinent de consulter une nutritionniste et/ou un psychologue.

 

Pour terminer, rappelons que les commentaires par rapport au poids ne sont JAMAIS pertinents. Avant, pendant, ou après bébé 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *