Hyperphagie boulimique

L’Hyperphagie boulimique a été officiellement reconnue dans le DSM-5, le manuel diagnostic des problématiques de santé mentale, en 2015, mais est observé depuis de nombreuses années.

L’Hyperphagie se caractérise par l’absorption d’une très grande quantité d’aliments (comme dans le cas d’une crise de boulimie), avec une impression de perte de contrôle, en moins de 2 heures, mais sans le comportement compensatoire tel l’exercice physique excessif ou les vomissements provoqués.

Les compulsions alimentaires sont accompagnées d’au au moins trois des caractéristiques suivantes:

  • manger beaucoup plus rapidement que la normale;
  • manger jusqu’à éprouver une sensation pénible de distension abdominale;
  • manger de grandes quantités de nourriture en l’absence d’une sensation physique de faim;
  • manger seul parce que l’on est gêné de la quantité de nourriture que l’on absorbe;
  • se sentir dégoûté de soi-même, déprimé ou très coupable après avoir mangé.

La personne qui souffre d’hyperphagie affiche souvent un surplus de poids ou de l’obésité. Les crises (appelés accès hyperphagiques) surviennent au minimum 1 fois par semaine sur une période de 3 mois , mais la personne rapporte très souvent une préoccupation frisant l’obsession au niveau de son alimentation et de son poids. L’hyperphagie est très souffrante.

«  J’attend que mon conjoint se couche et je m’empiffre devant le frigo. Je mange n’importe quoi : restants de table, desserts, pâtes cuites : n’importe quoi fait l’affaire, tant que ça me remplit. Ce n’est même pas bon, je ne sais pas pourquoi je fais cela. Après, j’ai si honte et j’ai très mal au ventre. Je me dégoûte moi-même. Je me couche en me disant que demain, j’arrête ces comportements auto-destructeur.»

Il arrive parfois que la personne rapporte que les accès hyperphagiques font partie de sa routine, typiquement le soir, et qu’elle prévoit le jour ce qu’elle va manger en soirée. C,est plus fort qu’elle.

* Il est important de noter qu’une compulsion alimentaire comporte un volume très élevé de nourriture et est nécessairement vécue de manière coupable, en ayant u sentiment de perte de contrôle. Manger plus qu’à sa faim n’est pas une compulsion alimentaire.

Quelques faits sur l’hyperphagie boulimique :

hyperphagie boulimique
Prévalence : Puisque le trouble est reconnu officiellement seulement depuis 2015, les études rapportent des prévalences différentes, mais oscillerait autour de 3 à 4 % de la population. 40% des personnes atteintes sont des hommes.

Âge d’apparition : Ce trouble alimentaire se développe généralement vers la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Toutefois, plusieurs personnes avouent avoir eu des comportements très similaires à des crises alimentaires souvent en bas âge, par exemple à l’âge scolaire.

Comorbidités : Obésité, diabète de type 2, problèmes digestifs, hypertension artérielle.

Manifestations physiologiques : Mis à part un poids corporel souvent plus élevés, peu de signes supposent l’hyperphagie boulimique. Il est important de noter que toute personnes souffrant d’hyperphagie n’est pas nécessairement en grand surpoids et qu’inversement, toutes les personnes obèses ne souffrent pas d’hyperphagie.

Prise en charge à la clinique :

Votre nutritionniste vous rencontrera aux semaines ou aux deux semaines, selon vos besoins, afin de recadrer les mythes nutritionnels qui sont très souvent présents lorsqu’on souffre d’hyperphagie. Le but premier du traitement nutritionnel sera de diminuer l’intensité et la fréquence des compulsions : ce travail sera de pair une psychologue ou psychothérapeute accréditée. En deuxième lieu, nous travaillerons de manière à vous remettre en contact avec les signaux internes de faim et de satiété du corps, qui sont la plupart du temps complètement perdus. Enfin, nous discuterons d’attentes réalistes en matière de poids. Ce dernier sujet est très délicat car la personne hyperphagique doit absolument faire le deuil des régimes amaigrissants si elle aspire à un mieux-être.

Demande d’information / Prise de rendez-vous

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 450-951-5135 ou via le formulaire ci-dessous.